Volkswagen-lance-son-Caddy-Maxi-Taxi

Sur les 120 voitures disponibles en stock, 107 sont déjà commandés. La deuxième vague de véhicules plus spécialement équipés pour les taxis sera livrée fin octobre.

L’allemande Volkswagen propose depuis le 10 août son «Caddy» sur le marché de renouvellement des grands taxis. Sur les 120 voitures disponibles en stock, 107 sont déjà commandés à la date d’aujourd’hui, explique Youssef Touhami, directeur de la marque Volkswagen chez la Centrale automobile chérifienne (CAC). Pour se positionner sur le marché national, la marque mise sur son image connue et reconnue pour sa qualité de fabrication, sa robustesse et la longévité de ces moteurs ainsi que sa haute fiabilité. «Nous avons pris le temps de configurer notre VW Caddy Maxi Taxi pour répondre au mieux aux exigences des chauffeurs de taxi, affirme Youssef Touhami. En vue de l’exigence de cette profession et contrairement à la concurrence, nous avons adapté notre produit à son utilisation au Maroc». Avec une équipe d’ingénieurs allemands, les responsables de la marque

au Maroc ont fait plusieurs réunions avec les taximans et ont apporté des modifications à la source du produit : «Nous avons renforcé tout ce qui a une utilisation extrême à savoir les portières, la boite de vitesse, la suspension et à l’extérieur toutes les mesures ont été prises pour protéger les soubassements contre les débris.
À l’intérieur il n’y a ni sièges en tissus ni moquette, qui avec une utilisation intensive deviennent rapidement un nid de poussière et de microbes. Nous avons utilisé différents types de plastique extrêmement résistants. Les taximen peuvent nettoyer l’intérieur au Karcher tous les jours».

En termes de sécurité, le Caddy Maxi taxi dispose de l’ESP (Contrôle automatique de la trajectoire. Cette aide à la conduite est importante surtout sur les routes nationales et les routes sinueuses. Un autre atout dont se vante la marque allemande est «le plus grand empattement» qui lui permet d’avoir un coffre à bagage de 530L.
Malgré son retard à rentrer sur le marché des nouveaux grands taxis, la CAC dit proposer plusieurs atouts qui l’aideront à s’imposer sur le long terme sur ce segment. «On a tardé pour rentrer sur le marché parce qu’on connait la mentalité et les exigences des clients. Ces véhicules sont un outil de travail pour les chauffeurs de taxi qui n’accepteront jamais de les immobiliser pour une réparation due au manque de qualité», souligne Youssef Touhami. Pour multiplier ses avantages concurrentiels, la marque pourrait proposer dans l’avenir des sièges en configuration dite 2-2-3 permettant une meilleure accessibilité au troisième rang (3 places arrière). La deuxième vague de véhicules plus spécialement équipés pour les taxis sera livrée fin octobre.

En plus du produit, la Centrale automobile chérifienne a développé son service après-vente avec l’acquisition de plusieurs ateliers à Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir qui seront dédiés spécifiquement à l’entretien des taxis, d’autres villes suivront. «En plus de ces nouvelles acquisitions, nous avons fait une collaboration avec Shell dans 19 villes où nous ne sommes pas présents pour assurer l’entretien (vidange et changement de filtres) pour garder cette proximité avec les taximen», explique le directeur de la marque Volkswagen. Tous les atouts sont bons pour séduire les chauffeurs de taxi même si on annonce que ce marché ne laisse pas une grande marge de gain. Selon Youssef Touhami, le côté social est plus encourageant pour se lancer et rester sur ce segment. Ainsi, la marque de «la voiture du peuple» dit avoir fait plusieurs efforts pour s’offrir aux chauffeurs de taxi à partir de 98.000 DH, montant de la subvention (80.000 DH) inclus.

lematin

Catégorie:

News

Mots-clefs:

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*